mercredi 19 septembre 2012

Approche : Mauvais genre ?



La Ballade de la confusion des genres de Lucie Delarue-Mardrus est une savoureuse introduction au petit post qui suit.

(Temps présents, Les cahiers d'art et d'amitié, Paris, 1939) 




La notion de gender (ou encore de genre en français), entendez par là le sexe socialement et politiquement créé, c'est conjuguée en quelques années à l'histoire militaire des femmes, voire à l'histoire militaire tout court.

Jeunesse, hebdomadaire des jeunesses socialistes, numéro 58, jeudi 22 novembre 1945


Pour l'histoire militaire des femmes, il serait plus juste de dire qu'il y eut, du moins aux 18e et 19e siècles, non une confusion de genre (des genres), mais une volonté de confusion pour des femmes qui dans des cas bien particuliers se travestirent en hommes pour combattre aux côtés de ces derniers, alors qu'elles n'en avaient pas le droit, sans pour autant trahir leur sexe ou le rejeter. Au 20e siècle, avec l'évolution de la société et des moeurs, la confusion est autre puisque liée à la toute fraiche présence de la gente féminine sous l'uniforme, entrainant confusion, doute ou méprise. Les illustrateurs satiriques ne manqueront pas d'y aller de leurs plumes et de leurs pinceaux pour donner vie aux fantasmes du moment.

Cartes postales de la Libération. (Coll. privée)


Notion éminemment politique, le gender est un cheval de Troie tout à la fois social et politique qui pense pouvoir se pacser à toutes les sauces, confrontant mâles et femelles dans une guerre larvée des sexes. Revenant aux origines premières et bibliques de l'homme, le gender est comme un déni d'existence, une vision tronquée et nihiliste de soi et de la fin dernière de l'homme et de sa nature même. L'école du gender s'est emparée de la femme en uniforme et l'utilise comme une arme alors que les aspirations des "anciennes" étaient à des années lumière de ce drôle de genre. Mauvais genre ?

Adrien Peral


Ce texte est avant tout un aiguillon pour vous faire réagir et entamer le débat sur genre et femmes militaires à vos plumes.

1 commentaire:

  1. Lucie Delarue-Mardrus est aujourd'hui connu par des publics bien différents pour des faits bien divers. Elle a une place de choix dans la littérature saphique francophone, elle fut demandé en mariage par Philippe Pétain et la famille de l'intéressée le refusa (en le jugeant comme un homme sans avenir)enfin elle épousa Joseph-Charles Mardrus à qui on doit une traduction des "Mille et une nuit" qui fait autorité. Il est à notre que dans les manuels scolaires pour le primaire des années 1920 à 1970, on trouve de nombreux poèmes pour enfants d'elle.

    RépondreSupprimer